L’art du jardinage…

 Malgré le printemps tardif, cela ne nous a pas empêché d’attaquer le jardin.Heureusement que le chum était là car j’aurais bien planté dès avril et tout serait …mort gelé. Il me disait souvent : Patiente, Miquette, patiente on va le faire ». Patiente, patiente, il est drôle j’avais tellement hâte.

Mais ça y est, on a lancé l’offensive.

La mission « Jardin » a commencé. Un bouleau a été planté et nous avons délimité des plates-bandes. Le chum aime les annuelles, moi les vivaces. Le chum aime les jardins bien alignés et rangés, moi j’aime les jardins à l’anglaise, le naturel, voire un peu fouillis.Malgré tout le jardin commence à prendre vie et le mélange de nos styles n’est pas si mal.  Le jardinage fut comment dirais-je un épisode que je qualifierais de « difficile » car pendant des années, le chum fut le roi de son jardin et il ne pensait pas que je m’intéressais autant au jardinage, aux noms des plantes.
J’avais plein d’idées et tout d’un coup, il a dû partager. Je dois dire que sur le moment je ne me suis pas rendu compte, et il y a eu quelques moments de …tension.
Le jardin était devenu un lieu de combat.
Mais là aussi nous avons appris à faire des concessions. Nous ne délimitons pas que les plates-bandes nous délimitons aussi le territoire de chacun. Nous essayons d’avoir dans le jardin un peu de lui, un peu de moi.Maintenant, nous sommes heureux dans notre jardin, je lui laisse des moments seul dans le jardin, des initiatives, jouer avec tous ces outils et il fait de même pour moi.
Nous allons prendre des photos, pour voir grandir le jardin, années après années.
Le jardin est redevenu un lieu de paix et de bonheur…même si le chum est passé sur mes violettes avec sa tondeuse!!!!

2 réflexions au sujet de “L’art du jardinage…”

  1. Et le pire, c’est que je n,ai pas uniquement passé sur ses violettes avec ma tondeuse, mais aussi sur une plante inconnue qui s,appétait a fleurir et que ma douce tenait a voir lollll Ben ce seras pour une autre année chère Miquette loll

    C’est certain que de vivre a deux dans un jardin, ce n,est pas toujours facile quand on y a été seul pendant tellement d,années J’avoue même que parfois elle m’énerve car elle en connais deux fois plus que moi sur le jardinage lollll

    Sérieusement, cette fois, je doit dire que plus jamais je ne veux être seul dans ce petit monde où j,avais appris a me réfugié. Oui ma Miquette dans ce grand jardin qui est le notre nous connaitrons encore certains moments de tiraillement, au sujet des plantes et des dispositions a lui donné,mais je crois qu’avant tout ce petit coin de terre deviendras un petit coin de paradis où nous serons tellement heureux Je t’aime toi tout simplement et je ne veux que ton bonheur Merci pour tout ««««« et pardon pour tes violettes »»»»»lollll

Laisser un commentaire